Déclaration du ministre de la Santé

Marisol Touraine
Politique générale de sante

Tiers payant : Touraine garantit aux généralistes en congrès « un paiement sans délai au médecin »

L’allocution de Marisol Touraine au 8e congrès de la médecine générale, la première au lendemain de sa reconduction au gouvernement, était très attendue. Très détendue, la ministre a d’emblée précisé son périmètre de responsabilités. « Mes fonctions sont strictement identiques à celles que j’occupais auparavant », a-t-elle assuré devant un bon millier de participants, réaffirmant ainsi être ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Marisol Touraine a insisté sur le rôle essentiel de la médecine générale, « garante de l’égalité de tous face à l’accès aux soins ». « Alors que des choix financiers difficiles s’imposent, a-t-elle prévenu au sujet des 50 milliards d’euros d’économies auxquels s’est engagé le gouvernement à l’horizon 2017, je vous assure qu’il y a une ligne rouge à ne pas franchir, c’est la marque de notre modèle social ».

Pas de médecine à deux vitesses

Dans son discours qui a duré une demi-heure, la ministre est revenue sur son action des deux dernières années, et a tracé quelques perspectives. Au sujet de l’avenant 8 encadrant les dépassements d’honoraires, elle a jugé que « ce combat avait dû être mené pour éviter une médecine à deux vitesses », et a rappelé qu’à cette occasion, les tarifs de secteur I avaient été revalorisés grâce à la mise en place de nouveaux forfaits (pour le médecin traitant et le suivi des personnes âgées).

Dans le cadre de la stratégie nationale de santé (SNS), qui doit faire l’objet d’une prochaine loi « dans les prochains mois », Marisol Touraine a répété qu’elle mettrait notamment en œuvre la généralisation du tiers payant, qui devra être achevée en 2017. Devant l’air dubitatif de son auditoire, elle a ajouté que le dispositif mis en place serait « simple », qu’il apporterait « la garantie d’un paiement sans délai au médecin » (déclenchant des applaudissements dans l’assistance), et concernerait à la fois « les régimes obligatoire et complémentaire ».

Mais ce tiers payant ne se mettra pas en place « d’un claquement de doigt », poursuit la ministre qui rappelle que le comité d’orientation mis en place sur cette question devra rendre sa feuille de route à l’été.

DPC : le rapport de l’IGAS bientôt officiellement remis

Marisol Touraine est enfin revenue sur la réforme du développement professionnel continu (DPC), annonçant que le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) tant attendu sur les axes de simplification du dispositif et sur sa gouvernance, lui serait « officiellement remis » incessamment. « Nous allons pouvoir en tirer des conclusions, a-t-elle indiqué. Si des mesures réglementaires suffisent, cela nous permettra d’engager la dynamique très rapidement. Si des mesures législatives étaient nécessaires, pour des raisons juridiques, elles seraient inscrites dans la future loi de santé ».

H.S.R.

 du 03/04/2014