Caisses de retraite

Caisses de retraite /Unapl

Retraite : les libéraux et leurs caisses tentent une "conciliation de la dernière chance"

PR Editions 3 déc

Le projet de loi qui autorise notamment l’Etat à nommer un directeur à la CNAVPL, a été adopté en deuxième lecture par l’Assemblée nationale. Une inflexibilité dénoncée par les syndicats qui craignent "la confiscation des réserves destinées à financer le départ à la retraite de la génération issue du baby-boom et à garantir la permanence de la solidarité entre les générations". "En plaçant ainsi ses propres hommes au cœur du réacteur, l’Etat compte priver les professions libérales de toute autonomie dans la gestion de leurs régimes de retraites", s’inquiète Michel CHASSANG, le président de l’UNAPL. Une demande d’audience au premier ministre a toutefois été envoyée pour tenter une "conciliation de la dernière chance" avant l’examen en deuxième lecture par le Sénat. L’UNAPL et la CNAVPL demanderont que le directeur soit nommé par le ministre de tutelle, mais à partir d’une liste établie par le Conseil d’Administration de la caisse nationale, précise Egora.fr.

Références
Egora.fr - 2 décembre 2013