Ulcères veineux

Prévention des risques

Prévenir les récidives des ulcères veineux : l’importance du bilan étiologique

Les ulcères veineux posent le double problème de leur délai de cicatrisation (seulement deux-tiers d’ulcères cicatrisés à 6 mois) et de la fréquence des récidives, avec un taux estimé dans les études de suivi de 20 % à 1 an et de 50 % à 5 ans.
Pour éviter les récidives, la prise en charge est avant tout étiologique.

L’hyperpression veineuse peut être liée à 3 mécanismes : le reflux superficiel, le reflux profond et la déficience de la pompe musculaire du mollet, qui sont volontiers associés.

Le bilan étiologique initial est donc essentiel, notamment pour ne pas passer à côté d’un reflux veineux profond.
En effet, une thrombose veineuse profonde peut tout à fait passer inaperçue.

La réalisation d’un écho-doppler reste fondamentale.

Le médecin vasculaire saura alors vous orienter vers la thérapeutique la mieux adaptée à votre cas clinique : chirurgie, sclérothérapie, échosclérothérapie à la mousse, laser endo-veineux, hygiène de vie, etc... et contention efficace...