Spécialité de Médecine Vasculaire

La Médecine Vasculaire est une spécialité médicale à part entière. Le DES, diplôme qualifiant, a été créé en remplacement du DESC...

Le DES de Médecine Vasculaire a été créé par l’arrêté ministériel paru au JO du 4 décembre 2015

La liste des DES de spécialités est parue le vendredi 4 décembre 2015 par un arrêté ministériel daté du 13 novembre 2015, dans le cadre de la réforme du 3ème cycle des études médicales dans les suites du rapport Couraud-Pruvot puis de la commission Schlemmer.

Un nouveau DES parmi d’autres

Le DES de Médecine Vasculaire (co-DES de la Cardiologie, avec 3 semestres communs de "phase socle" et 5 semestres autonomes de Médecine Vasculaire) voit le jour comme prévu. Ceci aux côtés des nouveaux DES de Médecine d’Urgence, de Gériatrie, de Maladies Infectieuses et de Médecine Légale, tous DES de 4 ans.
La conséquence est que la Médecine Vasculaire est ainsi officialisée et individualisée comme une spécialité médicale à part entière.

Un long combat

Toutes les structures représentatives de la Médecine Vasculaire ont mené un long combat pour arriver à cette légitime reconnaissance de la spécialité, dont le syndicat qui a oeuvré sans relâche pour représenter et faire connaître pas à pas les contours et la spécificité de notre discipline auprès des institutions (ministères, Conseil National de l’Ordre, CNAMTS, etc...) et qui joue un rôle important au sein du Conseil National Professionnel de Médecine Vasculaire.

Les démarches constructives ont commencé avec le "Livre Blanc de l’Angéiologie" en 1999, puis la création du CNU de Médecine Vasculaire en 2000, puis l’apparition du terme "Médecine Vasculaire" dans toutes les structures professionnelles (société savante, syndicat, services hospitalo-universitaires, professeurs d’Université, etc…) Puis ce fût, lors de la réforme de l’Internat, l’apparition du Collège des Enseignants puis du DESC de Médecine Vasculaire.

Une étape importante en 2002 a été la création du Collège National Professionnel de Médecine Vasculaire, devenu ensuite Conseil National Professionnel, organisme suprême coordonnateur de toutes les structures professionnelles en place, universitaires, hospitalières et libérales.

Plus récemment nos Professeurs d’Université ont patiemment effectué le travail d’élaboration de la maquette d’enseignement de ce co-DES en bonne collaboration avec les universitaires de la Cardiologie.

Enfin est venu le travail produit par le CNPMV : "l’Etat des Lieux de la Médecine Vasculaire", nouveau Livre Blanc de la profession paru en 2015.

Tout cela fût un long et parfois douloureux cheminement, semé d’embûches et d’oppositions…

Que tous les acteurs qui ont pris part à cette aventure soient remerciés pour avoir atteint le but !

La Médecine Vasculaire existait déjà dans les faits en tant que discipline incontournable mais sa reconnaissance officielle sous la forme d’un diplôme, enfin qualifiant, est un nouveau départ pour elle...

Des nouveaux internes en formation en 2017

Les nouveaux internes de Médecine Vasculaire seront nommés au concours de l’ECN 2017. Les premiers diplômés sortiront donc 4 ans plus tard, c’est à dire à l’automne 2021, avec le titre de spécialiste en Médecine Vasculaire.

De façon plus rapprochée, les praticiens en exercice pourront faire valoir leur spécialité en saisissant la Commission Nationale de Qualification, auprès de l’Ordre des médecins, afin d’accéder, au vu de leurs titres et compétences, à l’équivalence du nouveau DES qualifiant. Les travaux de cette commission devaient pouvoir débuter à la fin de l’année 2017.

Des praticiens hospitaliers de Médecine Vasculaire devraient également être nommés par un concours spécifique.

Longue vie à la Médecine Vasculaire libérale et hospitalière !

Docteur Bruno GUILBERT, président du SNMV

Consulter l’ARRETE du 13 novembre 2015