La télémédecine étend la prise en charge de l’AVC...

La télémédecine étend la prise en charge de l’AVC
Publié le 23/04/2013 - Quotidien du Médecin

La télémédecine est reconnue comme un outil faisant appel aux technologies de l’information et de la communication (TIC) pouvant améliorer la prise en charge de l’AVC.

Son impact sur l’amélioration de l’accès aux soins peut être illustré par une étude réalisée dans l’état américain de l’Oregon auprès de 51 hôpitaux. Globalement la prise en charge de l’AVC est accessible directement à 43 % de la population, par télémédecine à 76 %, et des 2 façons à 40 % tandis que 20 % en sont totalement privés.

L’accès à une prise en charge directe de l’AVC est concentré dans les zones urbaines, même si la télémédecine y est également disponible, mais la télémédecine permet d’étendre la couverture aux régions les moins peuplées. Dans les régions sans accès direct, la prise en charge par télémédecine est plus fréquente dans les zones où l’absence d’assurance est moindre et le nombre de personnes âgées plus faible, sans influence du taux de pauvreté et du niveau de revenus ni de l’ethnie (noire ou hispanique).

Dominique MONNIER

McDaneld L et coll. : Evaluation of the Impact of Telemedicine on Access to Stroke Care in Oregon.
American Academy of Neurology 65th Annual Meeting (San Diego) : 16 au 23 mars 2013.